Parcours

Mes études d’arts plastiques sont l’occasion d’un premier contact avec la terre par l’apprentissage du modelage au colombin qui restera ma technique de prédilection pour le façonnage de mes pièces.

Mes connaissances botaniques et ma formation à l’art du bonsaï m’ont naturellement poussée à créer des céramiques liées à l’art floral japonais des plantes en pots , notamment pour les bonsaïs et les kusamono.

Je partage avec Christine Brückner , un attrait pour les arts japonais et nous créons ensemble, début 2017, l’enseigne Umeko. Cette même année, je démarre mes recherches pour ma série ‘Kiminou‘, sculptures inspirées par les chats d’Utagawa Kuniyoshi.

Je travaille le grès et les émaux à haute température en oxydation et réduction.

Sabine Muller avec une de ses muses dans les bras.
Avec une de mes muses dans les bras.

Mon parcours est semé de belles rencontres avec des artisans d’exception et de belles histoires de chats incroyables et uniques.

En parallèle avec ma création de pots et de sculptures en grès, je fabrique des mobiles en origami et des tabliers à dos croisés d’inspiration japonaise.

En parallèle avec mes recherches autour des kiminous, je développe mes propres émaux ‘shino’ (émaux haute température en atmosphère réductrice) associés à des engobes japonais type ‘gosu’ ainsi que des recherches sur les émaux de cendres.

Kiminou émaillé en shino sur gosu slip.

En 2020, l’achat d’un four à gaz d’occasion de 540 l me permet une autonomie complète des cuissons en atmosphère réductrice. J’explore plus en avant, les portraits de kiminous avec la possibilité d’émailler une soixantaine de pièces en une seule cuisson.

Cuisson de dégourdis dans le four à gaz (défournement du 1er niveau)